Les différents styles d’habitations en Equateur.

Le 19/06/2019 – Ingrid.

 

Elles sont très variées en fonction de si c’est la ville où la campagne. Et surtout en Equateur, il existe quatre grandes régions très différentes les unes des autres, et du coup à chaque région il y a des maisons particulières.

Les quatre régions sont :

  • La forêt amazonienne, ou encore appelée oriente
  • Les îles Galapagos
  • Les Andes avec des espaces en altitude, encore appelées Sierra
  • La côte

Sur la côte, dans la grande ville de Guayaquil il y a quelques très belles maisons avec des façades très colorées et des volets en bois qui font penser aux Antilles.

Sinon dans les petits villages de pêcheurs sur la côte tropicale du pays, les maisons sont construites sur pilotis, et sont faites à l’aide d’une espèce de bambous et le toit est en feuilles de palme. Il n’y a pas de vitres. Ils fabriquent leurs maisons avec les matériaux qu’ils ont à porter de main :

 

Dans les Andes, dans les villes, il y a bien sûr des maisons en béton.

Mais dans les coins reculés, on peut parfois encore trouver des maisons comme celles-ci où vivent des indigènes :

Elles son construites à base de ciment de pierres et de terre battue placés entre des branches de bois. Le toit est réalisé à base de paille. On n’utilise pas de clous mais des liens de paille pour maintenir l’assemblage de la construction.

L’intérieur des maisons est très rudimentaire. Un lit fabriqué avec des matériaux de la nature. On cuisine au feu de bois. Les maisons sont rectangulaires.

Dans le village, il y a souvent une maison ronde, avec au centre un arbre qui est considéré comme sacré par les indigènes : l’arbre à lait (milktree). Les cérémonies se feront dans cette maison autour de cet arbre.

En forêt amazonienne, les maisons sont différentes en fonction des tribus.

Voici, le style de maisons de la communauté Shuar : ils fabriquent leurs maisons à base de palmes et de bambous. Ils les construisent près d’une rivière ou au sommet d’une colline. Il les abandonnent au bout de 5 à 9 ans en fonction de leur état de décrépitude.

Sinon, au coeur de la forêt amazonienne profonde, notre lodge était comme ça :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *