Visite de Wellington.

Le 28/01/2019 – Ingrid.

Le lendemain, après une vidange du camping-car, un plein d’eau, et une bonne douche pour tout le monde, nous voilà enfin prêts pour aller découvrir le célèbre musée Te Papa, qui est gratuit . Après quelques difficultés pour se garer sur le parking voisin du Te Papa qui est déjà bien plein, nous pouvons enfin parcourir ses différents étages et notamment son exposition sur la première guerre mondiale et le rôle qu’ont joué les néo-zélandais dans ce conflit.

Il y a des statues de cire impressionnantes de soldats, du double de la taille normale. On jurerait qu’ils sont en chair et en os ces soldats, si ce n’est leur taille. On a l’impression que leurs veines battent, que leurs cheveux bougent dans le vent, que leurs plaies saignent réellement. Epoustouflant de réalisme !

Les enfants découvrent aussi le monde des tranchées et de la guerre.

Puis nous survolons la partie qui présente la culture Maori.

Juste à côté du musée, nous regardons des jeunes qui plongent d’une dizaine de mètres, en faisant toutes sortes de figures. De loin, on pourrait croire qu’ils sautent sur le bitume, mais non, il y a juste une petite enclave de mer au milieu de la place.

Ensuite, nous prenons un bus pour aller au Mont Victoria’s peak d’où nous avons une superbe vue sur la ville.

Nous profitons du temps splendide pour redescendre à pied par les petites rues en pente.

Nous retournons au même lieu de camp pour y passer une deuxième bonne nuit, accompagnés cette fois d’une deuxième famille qui voyage depuis 18 mois. Après quelques échanges de récits, nous gagnons nos lits bien fatigués.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *