Jardin, un trésor en Colombie !

Du 30/06/2019 au 3/07/2019 – Nico.

Rejoindre le petit village de Jardin depuis Salento s’annonçait déjà compliqué avec ses 2 changements et ses 9 heures de trajet en bus. Suite à nos longs retards lors de voyages précédents, nous nous attendons au pire… et pourtant la chance a tourné puisque nous trouvons un minibus direct de Salento à Riosucio. Nous avons partagé ce bon plan à un autre couple de français ainsi qu’aux 5 copines belges de Colombe (cf article d’Ingrid sur la vallée de Cocora). Au final nous arrivons à l’heure, avec quelques autres voyageurs à Riosucio. Le prochain départ pour Jardin n’est que dans 4heures, mais comme nous sommes déjà 20 à l’attendre, je négocie un chivas pour nous y emmener tout de suite. Génial !

Un chivas, c’est un camion typique colombien, tout coloré sur lequel sont montés de grands bancs pour en faire des autobus sans fenêtres. On les retrouve partout dans le pays. Voilà donc comment nous arrivons à Jardin avant 15h, après une excellente route et plein de nouveaux amis !

Jardin est un petit pueblo de la région d’Antioquia, au coeur des plantations de café, dont on nous a dit le plus grand bien. Le cadre et les couleurs nous frappent dès notre arrivée. Nous aimons tout de suite les maisons coloniales aux balcons fleuris, ainsi que la place centrale, très animée, et ses terrasses où des hommes en chapeaux refont le monde autour d’un bon café.

Nous avons prévu de rester ici 4 jours pour profiter de l’ambiance du village et des alentours. Grâce au groupe WhatsApp des familles qui voyagent en « Amsud », nous allons même rencontrer une famille de Pau qui parcours depuis un an le continent en camping-car (http://pauzailleurs.blogspot.com/). Lucie et Fanny, leurs deux filles s’entendent tout de suite avec Colombe et Mahaut.

Nous décidons d’aller voir une réserve d’oiseaux où nous pourrons voir des coqs des roches.

Ces magnifiques oiseaux sont normalement difficiles à rencontrer. A Mindo par exemple, en Equateur, il faut payer très cher un guide pour espérer en voir de loin. Mais là, nous sommes tout simplement dans le jardin d’une dame qui, pour presque rien, nous montre les oiseux qui viennent tous les jours chez elle ! Les coqs des roches ont trouvé refuge ici et y viennent chaque matin à l’aurore et chaque après midi avant de retrouver leurs nids le soir dans les falaises de la vallée.

Nous avons la chance d’en voir 5 ou 6 voler et parader à quelques mètres de nous !

Le lendemain, nous profitons encore du village, de ses rues si paisibles et colorées, et surtout, pour les filles des nouvelles copines !

Nous ne nous lassons pas de l’excellent café, surtout quand il est bien tassé et dégusté sur une terrasse de la place !

Nous irons visiter une « trucheria » : un élevage de truite. Les filles pourrons chacune pêcher leur poisson que nous pourrons manger ensuite !

Le lendemain, nous nous promenons toujours avec nos amis, sur les hauteurs du villages entre fleurs, bananiers et plans de café.

Et à midi, nous retrouvons 2 autres familles qui voyagent en camping-car en Amsud ! Nous dégustons la spécialité locale : la « bandeja paisa » faite de légumes, de riz, de flagolets, et viande hachée et de bananes de plantain frites. Quel plaisir de retrouver autant de français d’un coup ! Forcément nous nous entendons tout de suite avec eux.

Nous retournons voir les coqs des roches et terminons l’après-midi dans un café autour d’une bière. Dommage qu’on ne puisse pas rester plus car demain nous partons pour Medellin où heureusement, nous retrouverons les amis de Pau !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *