A la découverte de l’île de Santiago : J2.

Le 21/05/2019 – Ingrid.

 

Après une nuit un tout petit peu agitée par la navigation, nous sommes debout à 6h30. Et à 7h30, nous débarquons au port Egas de Santiago pour commencer une marche de 3km afin d’y observer plein d’oiseaux.    

Tout d’abord, nous observons de grands pélicans qui plongent soudainement, par moment, pour aller gober un poisson qu’ils ont repéré depuis tout là haut dans le ciel. Paraît-il, malheureusement, que nombreux sont ceux qui se brisent le cou  en faisant cette manoeuvre impressionnante !

Nous voyons aussi des huitriers d’Amérique et des hérons de Galapagos.

Puis sur les rochers de lave noire, nous suivons le va et vient de centaines crabes rouges et d’autres plus petits noirs. Quel spectacle ! Parait-il qu’ils appartiennent à la même espèce, qu’ils sont tout d’abord noirs, petits, afin de se dissimuler dans les rochers constitués d’écoulement de lave noire pour ainsi éviter leurs prédateurs qui sont les oiseaux, puis à l’âge adulte, ils prennent une carapace rouge orangée qui fait croire aux prédateurs qu’elle contient du poison.

Nous débusquons aussi des iguanes marins qui se prélassent au soleil tranquillement. Ils ne sont pas toujours faciles à voir au premier coup d’oeil, car ils sont noirs comme la roche, et peuvent rester immobiles longtemps, jusqu’au moment où la nécessité de se rafraîchir se fait sentir. Ils s’immergent alors dans l’eau pour faire baisser la température de leur corps.

Nous surprenons aussi des lions de mer qui s’amusent dans l’eau ou font la sieste au soleil.

Nous avons surtout la chance de voir des phoques à fourrure, espèce endémique des Galapagos qui jouent dans l’eau cristalline et turquoise des piscines formées par les irrégularités de la coulée de lave.

Sur le chemin du retour, nous croisons la route d’iguanes terrestres, cette fois-ci. Ces derniers sont un peu colorés contrairement à leurs « frères » marins.

Une fois de retour à Port Eggas, nous enfilons palmes, masque et tuba pour un super snorkling.

Il commence fort, avec une superbe tortue qui se laisse observer un long moment. Puis nous apercevons une Sting raie, et ensuite nous suivons quatre autres raies très différentes.

(Rq: toutes les photos sous-marines ont été prises par d’autres voyageurs avec leur go pro et nous les ont gentiment donnés).

Puis un requin pointe blanche qui fait facilement 1,5 m surgit près de nous. Nous le suivons dans une espèce de petit couloir, quand soudain un lion de mer énorme passe juste en dessous de nous, en nageant sur le dos et en nous regardant. Nous le suivons un moment, puis il nous sème. Quelle rencontre inattendue !

Nous retrouvons le groupe qui observe des bans de poissons. A ce moment là, je vois un requin des Galapagos juste en dessous de moi. Puis, nous croisons à nouveau un lion de mer rapidement. Tout s’enchaîne, on aimerait pouvoir faire arrêt sur image par moment.

L’eau est bonne mais après une heure de snorkling, nous ne sommes pas mécontents de nous sécher au soleil.

Nous remontons sur le bateau pour un temps de pause suivi du déjeuner. Nicolas sombre dans une sieste réparatrice !

(Suite dans article suivant.)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *