Les animaux exceptionnels de Patagonie

Le 14/03/2019 – Mahaut.

Je vous présente les animaux que l’on a eu la chance de voir (sauf le puma) en Patagonie chilienne et argentine.

 

Le condor des Andes :

On en a vus plusieurs fois. Le premier volait au dessus du glacier Perito Moreno.

C’est un oiseau immense. Quand il déploie ses ailes, sa taille peut aller jusqu’à 3,20m.

C’est un grand vautour noir avec une collerette de plumes blanches à la base du cou.

C’est un rapace charognard, c’est à dire qu’il se nourrit des carcasses d’animaux morts, tels que des guanacos, des cerfs, ou des huemuls.

Il vit en altitude entre 3000 et 5000 m, la plus part du temps sur des rochers très difficiles d’accès.

On a vu aussi d’autres espèces de rapaces :

Et là, je tiens dans ma main gauche une patte de condor. Dans ma main droite, je tiens un pied de huemul.

Le huemul :

Le mâle a de gros bois sur la tête, pas la femelle. Sa taille peut varier entre 1,60 m et 2,0 m.

Sa fourrure change à l’approche de l’hiver contre une plus chaude.

Pour entendre son prédateur, le puma, il a une très bonne ouïe et un très bon odorat qui l’avertissent très tôt du danger. Il peut courir jusqu’à 80 km/h.

Il est herbivore, c’est à dire qu’il mange des végétaux.

J’ai même eu la chance de  caresser ce huemul.

 

Le puma :

Le puma est le prédateur de beaucoup d’animaux sauvages tels que les huemuls, les vigognes, les cerfs, ou plein d’animaux d’élevage tels que les moutons, les chevaux… S’il ne trouve pas de grosses proies, il peut pêcher ou se nourrir d’insectes et de lézards. Il est carnivore. Il chasse seul, et est solitaire. Quand il tue une grosse proie, il l’enterre ou la recouvre de branchages pour la garder pour les jours suivants et éviter que les charognards ne la mangent.

C’est un très bon chasseur car il peut voir dans la nuit et qu’il court très vite ( 72 km/h). Ses pattes arrières son très puissantes et lui permettent de sauter jusqu’à 5 m de haut et 12m en longueur.

Le mâle et la femelle s’accouplent sur une période de 15 jours puis se séparent.

Malheureusement, je n’en n’ai pas vu en vrai.

Le tatou :

En rentrant d’une randonnée, nous avons croisé sur notre chemin un tatou qui se baladait. Et on l’a regardé, pendant quelques minutes, faire des trous dans la terre. Il était trop mignon.

Il existe 21 espèces de tatous. Certaines peuvent se mettre complètement en boule comme un ballon quand il y a un danger. Sa carapace est constituée d’os recouverts de corne.

La plus grosse espèce peut faire jusqu’à 1,5 m, la plus petite seulement 15 cm.

Il est omnivore, c’est à dire qu’il mange aussi bien des végétaux que de la viande (surtout des insectes).

Il est plutôt solitaire et il vit dans une galerie qu’il creuse, avec plusieurs couloirs.

Hélas, il est en voix de disparition.

 

Les chenilles :

Nous en avons croisées plusieurs milliers sur nos chemins de randonnées à El Chaten, surtout sur la rando du Fitz Roy. Elles attaquent les arbres. Et mi mars, elles vont se transformer en papillons. J’aurais aimé voir tous ces papillons.

Le pic de Magellan :

Sur le chemin du retour de la randonnée à la laguna torre, nous avons vu des gens accroupis en train de prendre des photos; et qui faisaient signe de ne pas faire de bruit. Nous nous sommes approchés tout doucement et nous avons vu un pic de Magellan. Il tapait avec son bec sur le tronc d’un arbre. Cela faisait pas mal de bruit.

Ce sont de grands oiseaux, ils peuvent faire jusqu’à 38 cm.

Ils ont un plumage noir avec une tâche blanche. Les mâles ont une tête rouge avec une crête de la même couleur. Les femelles, ont la tête noire avec une tâche rouge à la racine du bec.

On les trouve au Chili (dans les Andes) et au sud de l’Argentine.

Le renard de Magellan :

On le reconnait à sa grosse queue pleine de poils gris qui deviennent noirs à son extrémité. Il mesure 80 cm de long et pèse 13 kg.

Il habite en Patagonie, en Terre de Feu, et dans les Andes jusqu’en Equateur.

Il est carnivore : il mange des lapins, des rongeurs, des oiseaux, des lézards et rarement des charognes.

Les guanacos :

Les guanacos se trouvent en Amérique du sud.

C’est un animal sauvage. Sa taille fait entre 1,60 m et 1,80m du haut de la tête et son poids varie entre 75 kg et 140 kg.

Il aime souvent vivre en montagne, parfois jusqu’à 4000 m d’altitude.

Il vit souvent en petit groupe de 20, conduit par un mâle dominant.

Il est herbivore, c’est à dire qu’il mange des herbes et des végétaux. Il peut rester quelques jours sans boire.

Leur prédateur est le puma et les petits sont aussi chassés par les condors.

Mais pour se défendre, il peut être très violent, il mord et il donne des coups de pattes. Papa l’a touché sans savoir ça.

Il peut courir jusqu’à 60 km/h.

Pendant longtemps son premier prédateur a été l’homme qui le chassait pour sa fourrure. Maintenant, il est une espèce protégée.

   

Le nandou de Darwin :

J’en ai juste vus par la fenêtre du bus.

Ce sont des espèces d’autruches.

Il  mesure  de 92 à 100 cm et pèse 15 à 25 kg.

Il peut courir jusqu’à 60 km à l’heure.

On peut en trouver en Patagonie, en plateau andin.

Il mange des insectes, des graines.

Il peut pondre de 2 à 5 oeufs .

Le papa peut devenir agressif pendant la période de reproduction .

 

Le manchot :

J’en ai vu plein sur l’île de Magdalena. (cf article Colombe dessus).

2 commentaires sur “Les animaux exceptionnels de Patagonie”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *