Informations voyageurs sur les Galapagos.

Le28/05/2019 – Ingrid.

 

Sites où vous trouverez plein d’infos :

Sur le site de www.toutequateur.com et sur le forum qui va avec vous trouverez plein d’informations sur ce qu’il y a à faire et voir aux Galapagos.

Sur www.voyageforum.com vous trouverez en cherchant un peu dans les discussions tout ce que vous pouvez faire par vous même, et aussi les tours proposés sur les différentes îles.

http://auboodhoomonde.com/galapagos-pas-cher-cest-possible/

https://www.voyageperou.info/top10-galapagos/

 

A savoir :

Avant d’embarquer pour votre vol pour les Galapagos, vous devrez payer 20$/pers de taxes. Puis à l’atterrissage, vous devrez vous acquitter en liquide du droit d’entrée au parc national des Galapagos (qui sert à son entretien et à sa préservation) qui est de 100$/adulte. Les filles (8 et 11 ans) ont payé moitié prix, soit 300$ à nous quatre.

Puis le bus de l’aéroport de Baltra (Santa Cruz) au ferry : 5$/ pers. Puis le ferry pour 400m : 1$/pers. Puis à nouveau 5$/pers pour le deuxième bus (45 min à 1h pour aller en ville).

Un tour à la demi-journée est à peu près à 110 $/pers.

Seulement 3 îles sont habitées, et c’est seulement sur ces 3 îles là que vous pouvez vous rendre par vous même : Santa Cruz (avec l’aéroport de Baltra), San Cristobal (avec aussi un aéroport) et Isabela, plus sauvage.

Pour les croisières, sachez qu’il me semble qu’elles partent toutes de Santa Cruz.

Pour aller d’une île à l’autre, il y a entre 2 et 3h de bateau (appelé lancha) : 30$ le trajet/pers. Il est préférable de réserver la veille si possible.

Il n’y pas de bateau direct entre San Cristobal et Isabela, vous devez repasser par Santa Cruz.

Les banques:

Distributeurs sur Santa Cruz et San Cristobal, mais ATTENTION  pas de distributeur sur Isabella.

Les bonnes adresses :

A Santa Cruz :

Hotel :

Avec un accueil excellent et plein d’infos données : Hostal Puerto Ayora : chambre quadruple à 50$.

( mais notre clim faisait un peu de bruit, les autres chambres semblaient avoir une climatisation plus récente). Il y a une petite cuisine à disposition des voyageurs et bonbonne d’eau aussi.

Restaurant :

Restaurant que nous avons adoré pour la qualité des mets et de la cuisson : Mi Tierra Galapagos.

Il est dans l’avenue Baltra, sur le trottoir de gauche en montant la rue, quasiment en face de la rue des kiosques ( c’est à dire des restaurants en plein air). Nous nous y sommes tous régalés. Le midi: menu à 5$ : soupe, plat de poisson ou de viande et une boisson (jus). Meilleur poisson que nous n’ayons jamais mangé. Le soir: mélange de crevettes, de calamars, de poulpes, avec sauce noix de coco, riz et banane: 15$: succulent. Les filles se sont régalées avec une portion pour deux. Copieux.Et parilla de crustacées, poissons et langoustes très copieuse pour deux adultes : 30$ avec deux sauces proposées. Un régal. Un vrai coup de coeur !

Le restaurant situé en face de l’hostal Puerto Ayora, est sympa pour le midi: almuerzo plus simple que le précédent, bon: 5$ ( soupe, plat et un jus). Le soir, il propose céviche à 12$ je crois et d’autres plats. Bon mais moins savoureux que le premier restaurant indiqué. Fourchette de prix plus basse.

 

CROISIERE OU PAS CROISIERE ? : 

A la question : « sommes nous contents d’avoir pris l’option croisière? », nous répondons sans hésiter un grand « oui ». Je pense qu’une croisière sur un petit bateau (10 à 20 personnes) offrent tellement d’excursions (marches et snorklings) et donc de chances de voir plein d’animaux et des paysages très différents et fabuleux, que c’est exceptionnel et que même plusieurs tours à la demi-journée n’égaleront jamais la richesse d’une croisière. Sans compter le plaisir de se réveiller dans une baie magnifique et d’admirer le coucher de soleil depuis le bateau.

Nous n’avions jamais pourtant envisagé la solution de la croisière jusqu’à 15 jours avant le voyage quand nous avons fait la connaissance par hasard d’un guide français spécialisé dans l’Amérique du sud. Il nous a alors fortement conseillé de prendre l’option croisière et nous a dit que de dernière minute, nous aurions probablement, à cette époque de l’année, des promotions.

Nous avons étudié la question et contacté Léon de « toutequateur » qui s’occupe d’un réseau solidaire de partages de voyageurs. Il nous a alors confirmé qu’une croisière aux Galapagos était vraiment inoubliable et exceptionnelle et nous a conseillé de casser la tirelire, car très probablement que nous n’y reviendrions pas une autre fois dans notre vie. Il nous a alors proposé plusieurs croisières, de catégories différentes et avec des parcours différents. Ce qui était le plus important pour nous était de découvrir le maximum de choses, et le confort passait après. Il nous a conseillé une croisière sur un petit bateau pour pouvoir bénéficier d’un maximum d’excursions. Et compte tenu de notre budget limité, nous nous sommes orientés vers la gamme économique.

Bref, nous avons retenu l’option de la croisière Discovery 7j/6 nuits du bateau Darwin. Comme c’était de dernière minute, nous avons eu le droit à une réduction, mais il ne faut pas se leurrer, cela reste un sacré budget pour 4.

Le paiement n’a pas été simple car nous ne voulions pas faire un virement international par notre banque (malgré une option internationale sur notre contrat) car les banques pratiquent un taux de change très défavorable, qui peu facilement vous faire perdre entre 60 et 100€ sur des gros montants.

Nous avons donc opté pour un virement international par Transfer Wise qui pratique un taux tout à fait correct. Le coût du virement est alors de 16€ à peu près. Mais par contre, Tranfer wise n’a pas été à la hauteur, ils ont mis une éternité à faire le virement en redemandant sans arrêt des justificatifs prouvant qu’il ne s’agissait pas de blanchiment d’argent. Une histoire à dormir debout. Bref, 8 jours plus tard l’argent n’était toujours pas sur le compte du croisiériste. En un mot, on ne vous conseille pas Transfer Wise quand vous êtes serrés en temps au risque de ne pas pouvoir monter sur le bateau.

Le plus simple, comme nous l’avait dit Léon, aurait été de retirer directement l’argent en liquide dans une banque (en demandant à notre banque de mettre un plafond de retrait plus élevé ce jour là) et de le déposer directement au guichet de la banque sur le compte du croisiériste. Pour information, en Equateur, il y a des banques sans frais de retrait. A refaire, on prendrait cette solution.

La croisière :

Tous les jours, ou presque, nous avions deux snorklings encadrés et deux marches avec explications en anglais du guide. Passionnant! Nous avons pu découvrir des paysages fantastiques, voir plein d’animaux terrestres et aussi marins: tortues, requins, raies, lions de mer……..

Le confort sur le bateau :

Dans la catégorie économique, il faut s’attendre à quelque chose d’assez rudimentaire. La cabine est petite, lits superposés, étagères qui étaient correctes dans notre cabine mais minuscules dans celle des filles. Salle de bain privée correcte, avec eau chaude si vous pensez le demander en début de croisière (c’est compris dans le prix). Il y a la climatisation dans chaque cabine, c’est surtout pour essayer d’assécher l’air marin humide qui aurait tendance à créer une forte condensation dans la cabine. Bien régler sa clim et la fonction fan au risque sinon d’avoir toutes ses affaires fort humides. Dans les cabines du bas, juste petit hublot qui ne s’ouvre pas. Mais on est peu dans les cabines. Dans les cabines du haut, fenêtre.

On entend que très peu le moteur.

Repas :

Le cuisinier prépare de bons repas. Ce sont les même plats qui reviennent au bout de 5 j, mais ce n’est pas génant. viande ou poisson, crudités, légumes cuits, et 1 ou 2 féculents. Eau à disposition.

Les tables (de 4 à 6 personnes) sont un peu serrées.

Sur le pont, espace détente avec transats et fauteuils. Et fil pour faire sécher linge, maillot de bain…

Déroulement des journées :

Lever très tôt, petit déjeuner en général entre 6h30 et 7h30. Déjeuner vers 11H30 ou 12H. Et diner vers 18H30 après un briefing quotidien sur la journée du lendemain à 18h. Le soir, on se couche tôt souvent car le rythme s’enchaîne pas mal. La journée est très rythmée, avec une clochette qui retentit pour annoncer que les repas sont servis ou que le départ en excursion se fait maintenant.

Bref, c’est une formule de croisière qui convient très bien au backpacker. Si vous êtes habitués à plus de confort, partez sur une croisière de catégorie au dessus.

Pour info, ils louent matériel de plongée tout à fait bien : masque, tuba et palmes pour 20$ pour 7 à 8j.

Combinaison shorti pour 20$ supplémentaire.

Pour les enfants, il faut mieux prévoir le matériel.

Dans tous les cas, pensez prendre un lycra pour vous baigner, ça vous évitera de brûler et d’avoir trop froid au bout de 45 min de plongée.

 

 

Que faire sur chaque île :

Voilà un copier coller d’une discussion que j’ai trouvée sur un forum. Fort instructif. (je ne vérifie pas l’orthographe de ce texte, désolée si il y a des fautes).

SAN CRISTOBAL 2.5 j/3 N, c’est parfait

Premier jour

Demie -journée ou plus. La Loberia, à environ 40 minutes à pieds du port, belle plage ou se prélassent et jouent dans l’eau quelques lions de mer et leurs petits. En profiter pour faire un peu de snorkling ou tout simplement prendre un bain. En poursuivant après la plage le long de la côte, vous apercevrez à quelques centimètres de vous, de nombreux iguanes de mer. (Activité gratuite).

Deuxième jour:

Cerro Brujo et Leon dormido kicker rock avec TO uniquement, passé par l’agence Cindy sol, 100 USD/pers.

Pour toutes les excursions aux Galapagos qui dit journée c’est 07/08 h du mat retour vers 13/14h. Cela laisse du temps pour faire d’autres choses. Départ à 8 h 00, premier stop autour d’un îlot proche de la côte de San Cristobal, observation à bord du bateau de la parade des frégates, superbe. Puis snorkling d’une heure à Cerro Brujo, très décevant eau très chargée, on ne voyait pas à 50 cm. Arrivée sur la plage et ballade à terre, splendide, contraste entre la plage, la roche noire et l’eau bleue et verte turquoise. Iguanes, pélicans, mouettes obscure, Lion de mer. Après le déjeuner sur le bateau, boxe avec riz, salade, et deux tranches de thon, trop copieux, et pastèque en dessert, direction le rocher de Léon dormido. Snorkling d’une heure le long du tombant avec une visibilité meilleur que le matin, quelques poissons, tortue et lions de mer. Retour sur Puerto Baquerizo vers 14h00. Après-midi : Playa Mann, Centre d’interpreétation et Cerro Tijeretas Playa Mann, à l’extrémité du port petite plage, ou bon nombre d’insulaires viennent en famille. Commerçants ambulants proposent brochettes de viande, maïs…. Cuit au barbecue. Centre d’interprétation, en poursuivant son chemin à environ 10/15 minutes de Playa Mann, des tableaux muraux donnent de nombreuses explications sur les Galapagos. Durée de la visite de 1 h à….. En fonction de l’intérêt porté.  Cerro Tijeretas, après la visite du centre, (cela est faisable sans obligation de visite du centre) un chemin balisé, à travers la végétation, longue marche sous le soleil, malheureusement n’avons pas été au bout, du probablement aussi au fait de la fatigue du voyage. Mais beaucoup de pinçons, gros lézards. J’estime le temps pour cette ballade à environ 3 h.

Troisième jour

El Junco – Las Galapagaras et plage de Puerto Chino. Fait en taxi départ 08 h 00 retour 14 h 00 – 60 USD partagé à 4. El Junco, cratère servant de réserve d’eau, après une ascension de plusieurs centaines de marches en un peu plus de 10 minutes, le sommet offre un beau panorama, le tour du cratère se fait en 30 minutes.(gratuit). Las galapagaras, centre d’élevage de tortues terrestre, beaux spécimens à admirer. (Gratuit). Puerto Chino, une ballade de 10/15 minutes pour arriver sur une belle plage, sur la droite un petit sommet rocheux permet une belle vision du site, fous à pattes bleues, pélicans et Lion de mer sont présents. (Gratuit). Retour 14 h 00. Après un encas sur Puerto Baquerizo, playa corola, en passant par le centre d’interprétation pour y accéder.

TAXI

Pour se déplacer de l’aéroport vers l’hébergeur ou sens inverse, du port vers l’hébergeur, dans le village, le prix de la course vous en coutera 2 USD jusque 4/5 pers.

 

ISABELA 6 j/6N, mais 4 jours ou moins sont suffisants, en fonction du nombre d’excursions souhaitées.

Premier jour

Avant l’enregistrement sur le vol Emetebe au départ de San Cristobal, tous les bagages ont été inspectés et reniflés par les chiens. Arrivée par le vol Emetebe, les chiens renifleurs sont là pour contrôler les bagages encore une fois. Pour l’accueil aéroportuaire une personne du gouvernement nous réclame la taxe communale 10 USD pour les étrangers (5 usd pour les nationaux et 2 pour les insulaires). La première impression d’Isabela est « quelle désolation », aéroport désaffecté, au milieu des champs de lave, personne, juste un taxi venu cherché les insulaires débarqués avec nous. Refus du taxi de nous prendre, mais sur l’insistance d’une passagère, il finit par accepter. Trajet dans la benne sur une piste caillouteuse, arrivée sur Puerto Villamil par cette route, ne donne pas plus envie d’y rester, habitations délabrées, ou en court de construction, amoncèlement de détritus. Pour une vision plus idyllique autant arriver en lanchas, panneau de bienvenue, drapeaux de tous les pays, route pavée qui même à Puerto Villamil vient d’être refaite. Des taxis pour faire le trajet jusqu’au centre-ville. Cela ne vous empêchera pas de payer la taxe mais seulement 5 USD. Une fois installé, petite visite du village et direction La Concha, 20 minutes à pieds du centre pour un premier snorkling. Puis on se pose sur la petite plage à proximité du ponton ou arrivent et partent les lanchas. Lagunas Salinas, en se promenant dans Puerto Villamil, ponton donnant sur une lagune ou quelques flamants roses et autres oiseaux, peuvent être observés.

Deuxième jour

Complejo los Humedales à faire à pieds (gratuit) ou à vélo (location jour 15 USD). Situé à environ 3 kilomètres de Puerto Villamil en empruntant le chemin de sable parallèle à la plage. Puis sur 5 kilomètres différents points panoramiques sont aménagés pour découvrir faune et flore, lagune, mangrove, tunnels, plage (Iguanes, pélicans), chemin des tortugas (tortues terrestre). Au bout des 5 kilomètres, el muro de las lagrimas. A vélo nous avons mis 4 heures aller-retour. En matière de temps tout dépend, des haltes accordées et du temps passé sur chaque point panoramique. Après-midi direction la cueva del sucre à 17 kilomètres de Puerto Villamil (gratuit). Pour s’y rendre nous avons chargé nos vélos dans la benne d’un taxi, 25 USD pour 2 ou 4. Ne pas oublier lampe torche. Petite ballade parmi la végétation. S’engouffrer dans ces cavités plongées dans une totale obscurité, reste impressionnant et oppressant, nous n’y sommes restés que 10 minutes de peur de se perdre. Le retour se fait en partie par une piste puis on récupère la route, beaucoup de descente compter une heure et demie pour rallier Puerto Villamil.

Troisième jour

Las Tintojeras par TO uniquement 45 USD. Plusieurs départs par jour à partir de 09 h 00, durée 3 heures. Située à a peine 5 minutes de Puerto Villamil, ilots de lave, un tour de bateau pour observer pingouins, oiseaux. On débarque à terre pour une petite demi-heure. Puis snorkling, visibilité quasi nulle sauf sur les dernières minutes pingouins, requins, tortues. Notre départ prévu initialement à 09 h 00 est repoussé à 10h00 pour cause de festivité sur l’île. Retour à 13 h 00, déjeuner au petit snack de la plage « el rincon de la madrina » puis concha pour snorkeling, avant de regagner Puerto Villamil pour suivre les festivités, course hippique dans la rue principale de la ville.

Quatrième jour

Volcan Sierra Negra par TO uniquement. Départ 07 h 00 retour entre 13/14 h00. 35 USD/pers. Un taxi vous récupère à votre hébergement et vous conduit à l’agence pour regroupement de tous les participants et remise d’un sachet (petit sandwich, fruit, jus de fruits). Belle ballade, et vue époustouflante.  Retour à 13 h 30 après-midi détente plage et Concha.

Cinquième jour

Centro Crianza (gratuit), à pieds une ballade de 2 heures, à la sortie de Puerto Villamil, alternant zone ombragées et passage à travers la lagune, observation des flamants roses. Au bout du chemin le Centro Crianza Tortugas, bel élevage ou l’on peut observer deux sortes de tortues. A la sortie du centre, petit « musée » sur la vie et le développement de la tortue, avec observation d’incubateur avec des petites tortues à peine sortie des œufs. Après-midi plage et Concha.

Sixième jour

Los Tuneles uniquement par TO, 85 USD/pers. Départ à 08 h 00 retour 14 h 00 au plus tard. On vient vous chercher en taxi. Après 45 minutes de navigation, si l’on a de la chance comme nous de voir des raies mantas immenses en chemin. Arrivée sur site petite navigation dans les couloirs de lave (pingouins, fous à pattes bleues), descente à terre (oiseaux divers et fous à pattes bleues). Premier snorkling (pingouins, hippocampes). Reprise de la navigation pour un deuxième snorkling (tortues marines gigantesques, requins, hippocampes). Pas de repas servi. Après-midi plage et Concha.

Nous avons fait toutes les excursions possibles à la journée avec TO et les sites gratuits sur Isabella.

TAXI

Pour se déplacer de l’aéroport vers l’hébergeur ou sens inverse, 4 USD pour deux. Du port vers l’hébergeur 1 USD/pers, dans le village 1 USD/pers.

SANTA CRUZ 5 j/5 N – 4 jours ou moins sont suffisants, en fonction du nombre d’excursions souhaitées.

Premier jour

Les départs pour Santa Cruz sont programmés le matin et l’après-midi, les prévoir minimum la veille soit par l’hébergeur ou une agence, 30 USD/pers/par trajet. Transfert en taxi vers le ponton à 06 h20 2 USD pour 2 personnes. Contrôle de tous les bagages avant de monter à bord des chaloupes, transfert jusqu’à la vedette rapide 2 minutes, juste le temps de vous réclamer 1 USD/pers pour ce transfert. Durée de navigation 2 h 30. Arrivée sur Santa Cruz, transfert de la vedette sur des chaloupes pour rallier le ponton 1 minute, juste le temps de vous réclamer à nouveau 0.50 USD par personne. Transfert à pieds jusqu’à notre hébergeur. Centre Charles Darwin et Crianza Tortugas, ballade à pieds à la sortie de Puerto Ayora. 1h 30 maximum.  Avant l’arrivée sur le Centre, une petite plage permet de se poser et se baigner. Le Centre Darwin est désert, une partie à l’abandon et l’autre en rénovation. Le centre Crianza offre deux enclos avec quelques tortues terrestre et deux autres avec un iguane terrestre dans chaque. Désolation. Epargnez-vous cette fatigue si vous avez fait ou devez-vous rendre sur Isabela (Centro Crianza Tortugas) ou San Cristobal (Las Galapagaras). Puerto Ayora, petit port. Marché aux poissons, réunion de pélicans, mouettes, frégates, lion de mer pour récupérer les restes des poissons, nettoyés par les pêcheurs.

Deuxième jour

Los Gemelos, El chato ranch, los Tuneles. Compter 3 heures maximum en taxi 40 USD. Départ 09 h 00, 30 minutes de route pour arriver au Gemelos, 2 cratéres, une courte ballade de 15 minutes, rien de bien intéressant. El Chato, à 10 minutes de voiture de Los Gemelos, 3 USD l’entrée. Tortues terrestre en liberté, quelques beaux spécimens, mais moins spectaculaires qu’à Isabela. Los tunneles, sur le même site, trois tunnels de laves dont deux sont éclairés, sont à traverser de part en part. Pour El chato et los tuneles compter trois quart d’heure de visite ou plus en fonction de l’intérêt porté au site.

Après-midi,

Las Grietas . Compter 3 heures minimum ou plus si affinité. (Gratuit ou presque sans compter le taxi boat). Prendre un taxi boat au quai d’où partent les lanchas pour les îles, 2 minutes de traversée 1.60 USD A/R, belle balade à travers la végétation et la lagune jusqu’à Las Grietas, bain rafraichissant, pensez à prendre masque et tuba éventuellement. El Sentero de la Bahia – En arrivant ou repartant de Las Grietas un petit sentier, que je vous recommande, points de vue différents de Las Grietas, et tout au bout de ce sentier un point de vue panoramique sur la baie et Puerto Ayora. Vous pourrez aussi admirer dans le ciel le vol des pélicans, sternes et fous à pattes bleues.

Troisième jour

Ile de Santa Fe, par TO uniquement 90 USD.

Rendez-vous à l’agence à 8h00, pour un départ à 8h 30, (à ce prix on ne vient pas vous chercher en taxi à votre hébergement), retour à 14h00. Situé à 45 minutes de bateau de Puerto Ayora, et non à 2 h00 comme j’ai pu le lire notamment sur le guide du routard. Premier snorkling dans une eau transparente, banc impressionnant de poissons. Reprise de la navigation pour passer de l’autre côté de l’île dans une belle anse avec deux plages. Deuxième snorkling en compagnie de Lions de mer joueurs (époustouflant) raies aigle. L’accès à terre est réservé aux croisiéristes. Les tours à la journée ont été accordés aux anciens pêcheurs reconvertis. Déjeuner à bord, thon et riz, avant la reprise de la navigation ou une pêche était prévue, la ligne est lancée, en tout pour une durée de 5 minutes. Puis on longe la côte de Santa Cruz pour jeter l’ancre dans une petite anse, descente à terre en traversant une mangrove, Iguane. Puis snorkling, requins pontes noires, tortues et raies. Avant le départ vers Puerto Ayora, verre de bière avec tapas et biscuits à bord, l’équipage était fort sympathique, ainsi que le garde qui a même pris la peine de parler un peu français. Reste de l’après-midi à flâner à l’ombre dans Puerto Ayora, au petit port pour le retour des pêcheurs.

Quatrième jour

Punta Carillon et Ile de Plaza Sur, uniquement par TO. 120 USD exorbitant, sous prétexte que les bateaux sont de classe supérieure. Equipage peu communicatif, commandant totalement absent. Récupération en mini bus entre 07 et 07 h 30, à notre hébergement. Direction le canal Itabaca, 45 minutes de route, attente du zodiac pour nous emmener jusqu’au bateau. Après 15 minutes de navigation snorkling à Punta Carillon. Eau relativement claire, mais snorkling peu attractif pour les connaisseurs, 1 pointe noire et quelques poissons. Direction l’îlot de Plaza Sur d’un kilomètre carré, magnifique. Beaux iguanes terrestre aux coloris jaune ocre, et même quelques hybrides. Oiseaux tropicaux en nombre, pétrelles, pinçons des cactus, gaviotas aux yeux rouges. Belle ballade sous un soleil de plomb durant une heure. Déjeuner à bord, à l’assiette, et retour vers Baltra, puis puerto Ayora, pour 15 h 30. Le must de cette excursion est Plaza Sur.

Cinquième jour

Tortuga Bay (gratuit), Inutile de louer des vélos, on ne peut y accéder qu’à pieds. L’entrée du site se situe juste à la sortie de Puerto Ayora, compter environ 15 minutes de votre hébergement. Puis sentier pavé de 2.5 kms, 35 minutes de marche entre végétation, oiseaux. Belle et grande plage, belles vagues, plutôt pour les surfeurs. Iguane, fous à pattes bleues, pélicans. Beaux spectacles de piqués dans l’eau de la part de tous les oiseaux. En longeant toute la plage pendant 20 minutes, au bout sur la droite à travers la mangrove une deuxième plage bordant une baie entourée de mangroves – Eaux très calme et possibilité de trouver de l’ombre et de se baigner. Pour le snorkeling le sable rend l’eau trouble, prendre uniquement un masque et tuba éventuellement. Location sur place de canoé 10 USD/h/pers. Pour les aficionados de la plage y passer la journée, pour les autres compter 4 h00. Lagune Las Ninfas (gratuit). A quelques minutes du centre de Puerto Ayora, en bordure du village, ponton en bois parcours par moitié la lagune. Explications intéressantes sur les différentes mangroves présentes sur le site. On y observe quelques oiseaux. Endroit plutôt sale beaucoup de détritus car cette lagune et en fait le prolongement du quai des lanchas et du port, encore beaucoup reste à faire de ce côté-là. Balade de 35/40 minutes.

TAXI

Désolé je n’ai pas d’info sur le coût en ville, nous ne nous sommes déplacés qu’à pieds dans le village.

Quitter les Galapagos par Santa Cruz Baltra

Départ le 25/03/2016 au matin de Puerto Ayora vers l’aéroport de Baltra. Les bus à 2 USD ne circulent dans ce sens que de 06 à 8 h 00 du matin. Donc si comme nous et beaucoup je pense votre vol est à 12 h 30, vous serez quitte pour le taxi 18USD à partager. Le bac 1 USD/pers. Puis le bus gratuit si vous prenez les bus TAME. Temps de Parcours entre l’hébergement de Puerto Ayora et l’aéroport 1 h 15 en tenant compte de l’attente du bac et bus.

INFORMATIONS EN VRAC

TAXIS

Nous avons été confrontés sur l’ensemble des îles, aux pratiques peu courtoises de la part des chauffeurs de taxi.

San Cristobal, pour les déplacements vers les sites le prix est donné pour une à 5 personnes. Au départ nous n’étions que 2, en court de route le chauffeur a eu un appel, il nous a laissé sur le premier site à visiter, et on l’a vu revenir avec deux autres personnes. Nous étions en tout donc 4, et le partage du prix semblait évident, sauf pour le chauffeur. Il a fallu discuter à la fin de la course et même faire intervenir les hébergeurs, qui avaient à la base commandés le taxi pour nous. Ne vous laissez pas intimider.

Isabela, le jour du départ, taxi commandé par l’intermédiaire de l’hébergeur, prix convenu pour 2 à 2 USD qui correspond réellement à la course. Arrivée au port le chauffeur s’arrête avant la barrière et ne poursuit pas comme les autres taxis sa course vers le ponton. On lui remet la somme convenue et celui-ci sans descendre du véhicule réclame à nouveau 2 USD supplémentaires.

San Cristobal, le jour du départ, taxi réservé par l’intermédiaire de l’hébergeur, prix annoncé à 18 USD, demande de re confirmation avant de monter dans le taxi, échaudés par les deux précédentes mésaventures. Arrivée au canal Itabaca, remise de 20 USD, le chauffeur ne voulait pas rendre la monnaie, après discussion il a fini par capituler.

N’hésitez pas à prendre leur nom et numéro de matricule, et surtout avoir l’appoint.

TOURS OPERATEUR

N’hésitez pas à en consulter plusieurs, si le premier vous annonce après d’innombrables coûts de fil, que l’excursion est complète. En fait je me pose réellement la question s’ils ont quelqu’un au bout du fil.

RESTAURATION

Sur l’ensemble des iles, il est possible de déjeuner et dîner pour 4.50 à 5 USD.

San Cristobal, coût de cœur « LAGOSTINA » à côté du petit marché, almuerzos très copieux, un plat pour deux aurait suffi. Pour une petite faim, « ampanadas »sur le pour 1 USD l’unité. Assiette de bananes plantain et fromage 4.5 USD, assiette de pain à l’ail 3.5 USD au » Nativo bar café »sur la jetée surplombant la plage des Lions de mer. Ceviche mixte le plus copieux que l’on ait mangé et aussi bon entre 12 et 14 USD au « El Cangrejo loco » ruelle perpendiculaire au port.

Pour les boissons, bouteille 1l d’eau 0.75 USD au marché. Grande bière en terrasse sur le port au « Nativo bar café » 3.5 USD. Dans les restos 5 USD. Verre de vin à partir de 8 USD.

Isabela, 

Coût de cœur, Pour les petits déjeuners, sur le marché, dernier petit snack sur la droite, café pain beurre confiture pour 2.50 USD. Ou pour 5 USD, EL TOQUE en venant du marché dans la rue de l’église, petit déjeuner continental moins cher que les restaurants implantés sur l’avenue principale bordant la plage à 8 USD en moyenne.

Snack « El rincon de la madrina » sur la plage face au ponton des lanchas. Ambiance musicale assurée, almuerzo pour 4 USD, différents tous les jours, si la propriétaire est disposée à cuisiner ce jour-là.

Restaurant Le César, sur l’avenue principale, bonne qualité et préparation gouteuse des mets. Compter entre 12 et 14 USD le plat.

Restaurant Iguana point, côté plage, bonne cuisine et patron sympa, plats entre 10 et 12 USD.

Pour les boissons, grande bière 4 USD resto El Faro face à l’église. Sinon ailleurs 5 USD même en supermarché. Eau en 1l au supermarché 1.25 USD. Verre de vin à partir de 8 USD dans les restos.

Santa Cruz,

Prix des petits déjeuners relevé dans les restos sur le bord de mer de 6.75 à 9 USD.

Déjeuner sur l’avenue Baltra, El capi pour 4 USD, grande bière à 3.50 USD. Sinon pour la consommation de bière tous les restos donnant sur le port, vendent la grande entre 5.5 et 6 USD. Pour en trouver à 4 USD privilégier les restos situés à l’intérieur de la ville, notamment le soir en remontant l’avenue Baltra, rue sur la droite devient piétonne, on n’a que l’embarras du choix pour dîner.

Le minimarket « MERKA 7 » rue Thomas de Berlange, vend à emporter ou sur place des ampanadas à tomber par terre (viande, calamar, crevettes, fromage …..) de 1.50 à 2 USD.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *