Retrouvailles au Chili.

Le 6/04/2019 – Ingrid.

 

Voilà nos deux road trips autour de Salta terminés. On en a pris plein les yeux, on a été époustouflé par les paysages. Nicolas, moi et Mahaut avons préféré la quebrada de las Conchas, située au nord de Cafayate, sur la route qui mène à Salta.  Colombe a adoré le premier jour, la route Salta- Cachi, où après avoir passé un col à 3300m, nous avons découvert un plateau magnifique recouvert de Cactus.

Mais pour tout vous dire, on a tout aimé.

On aurait aussi aimé aller jusqu’au village de Iruya, au dessus de Humahuaca, paraît-il très mignon, mais nous n’avions pas envie de courir.

Nous voilà de retour à Salta, où nous avons loué un petit appartement pour la nuit, près de la gare routière car demain nous prenons un bus à 7h du matin pour passer à nouveau au Chili, et ainsi rejoindre San Pedro de Atacama.

Après un temps de devoir, Nico et Colombe, vont rendre la voiture de location et acheter les courses pour la soirée. Mais voilà qu’au moment de sortir du magasin, un orage fulgurant éclate et des trombes d’eau dégringolent, pire qu’une pluie tropicale. C’est du jamais vu à Salta. Il va pleuvoir en continu et toujours avec une intensité inouïe pendant près de 3h. Rapidement il y a 40 cm d’eau dans les rues. Nico parvient à se faire ramener par une gentille dame en voiture, attendrie par Colombe. Pendant ce temps là, il n’y plus de courant dans tout le quartier, et c’est donc à la lumière de nos frontales que nous passerons la soirée.

Le lendemain, nous embarquons dans le bus pour 10h de trajet. Nous sommes tout contents car nous avons les places de devant, à l’étage. Nous nous réjouissons à l’avance des paysages que nous allons traverser.

Erreur! Puisque pendant près de 4 h nous n’aurons aucune visibilité à cause de la pluie qui continue, de la condensation puis de la neige qui succède à la pluie quand nous montons en altitude. Les bords de route sont blancs. Nous avons un col à 5000m à passer, et nous croisons les doigts pour que ça passe car nous devons absolument être San Pedro de Atacama pour accueillir nos amis français, qui viennent en famille, nous rejoindre pour 15 jours dans notre trip.

Assez bizarrement, une fois arrivés à hauteur de la frontière, la neige cesse et le soleil brille. Nous sommes soulagés et ravis de pouvoir profiter enfin des splendides panoramas, avec lagunes au premier plan et sommets enneigés majestueux derrière.

On se régale pendant 5h, tout en constatant que l’on monte toujours, et que nous passons effectivement un col à 5018 m d’après la montre de Nicolas.

Les filles ont juste un peu mal à la tête, et sautent sur l’occasion pour négocier que l’on raccourcisse la séance d’école, ce qui ne les empêchera pas de se plonger discrètement dans leur kindle 5 minutes plus tard pour continuer à dévorer le 6 ème tome d’Harry Potter pour Mahaut et le deuxième tome des « gardiens des cités perdues » pour Colombe. C’est ainsi qu’après 10h de voyage, on les entend nous dire que c’est passé trop vite!

Arrivés vers 17h, nous posons vite nos sacs à l’hôtel, et partons dans le centre ville à la recherche d’une navette pour récupérer le lendemain nos amis à l’aéroport de Calama et les conduire à San Pedro de Atacama.

Après un dîner pâtes, rapide, à l’auberge de jeunesse, nous nous couchons.

Le lendemain, séance devoirs car les prochains jours seront sans puisque nous serons en « vacances »avec nos copains. On organise aussi les jours prochains et à 17h nous accueillons avec grande joie Paul-Emmanuel, Aude et leurs enfants, fraîchement arrivés de France.

C’est la fête! Et en plus, ils se sont fait facteurs en ramenant, de France, aux filles des messages de leurs copains copines, et même tout un magnifique classeur réalisé par les maîtresses et les camarades de classe de CE2 de Mahaut, avec plein de petits mots hyper touchants et des explications sur les évènements qu’ils ont vécu cette année à l’école. Les filles sont émues et rassurées de voir que leurs amis ne les oublient pas.

Après un apéro de retrouvailles au champagne (merci les copains) pour fêter tout ça, nous partons leur faire découvrir le centre du village puis savourer de bonnes pizzas.

Perspective de 15 jours ensemble devant nous. Pur bonheur! C’est la fête! Et ça se fête!

Leurs enfants sont exténués par le décalage horaire ( 4h) et heureux de pouvoir enfin se coucher.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *