On retrouve Jeremias et Agustina à Mendoza.

Du 21 au 24 mars – Nico.

Augustina et Jeremias étaient venus chez nous à Marcq-en-Baroeul il y a un an. Ce sont deux argentins qui étaient alors étudiants ingénieurs à Nantes et Toulouses pour un échange universitaire. Nous les avions hébergés via couchsurfing.

Ils nous avaient alors proposé de les retrouver chez eux à Mendoza et nous étions donc impatients de les revoir ! Quel accueil avons nous reçu ! Jeremias est venu nous chercher au terminal de bus, nous a logé dans son appartement en centre ville et nous a organisé 3 jours incroyables !

Le premier jour, lendemain de notre arrivée : visite des vignobles de Mendoza ! Alors que Jéré et Agus (c’est comme ça qu’on les appelle !) sont en cours, nous louons des vélos pour parcourir « el camino del vino » (la route du vin). Comme il n’y a pas de vélo à la taille de Mahaut, je la prends en tandem, pour son plus grand plaisir !

Ici, le climat est tellement sec qu’il n’y a ni champignon ni insecte, ce qui est parfait pour la culture du vin.

Nous goûtons, Ingrid et moi, quelques crus de la région, dont le célèbre Malbec. Heureusement pour les filles, nous en profitons également pour déguster d’excellentes huiles d’olives, tapenades et autres spécialités artisanales.

2ème journée : Los Altos Limpios, dans le désert argentin. 

Jéré et Agus nous emmènent en voiture hors de la ville et très vite, nous arrivons dans le désert qui entoure la ville. 1h plus tard, nous voilà sur une grande dune qu’on appelle Los Altos Limpios. La marche à pied dans le sable s’avère difficile à cause de la chaleur sèche et étouffante du désert. On laisse vite tomber le sentier pour rejoindre les dunes et s’amuser dans le sable !

Le 3ème jour : Nous sommes invités chez les parents de Jeremias pour un Asado !

L’asado, tout comme le maté, fait partie intégrante de la culture argentine.

L’asado, c’est notre barbecue. Mais ici, au pays de la meilleure viande du monde (si, si c’est vrai !) c’est tout un art. La viande y cuit tout doucement pendant longtemps afin qu’elle soit la plus tendre possible. On la partage en famille, ou avec des amis le dimanche.

Nous avions déjà goûté un asado au restaurant, mais nous n’avions pas encore expérimenté le vrai Asado argentin chez les argentins eux-même ! Nous avons été accueillis comme des rois par Gustavo et Adriana, les parents de Jéré. Toute la famille était là : leurs 4 enfants, le fiancé de la soeur ainée, et deux amies de la soeur cadette ! Nous avons passé un dimanche génial avec une famille extraordinaire, qui respire la joie de vivre. Nous avons mangé comme jamais, bu de l’excellent Malbec de la région, joué au « truco », jeu de carte des gauchos argentins, et bu du maté !

Le maté, vous connaissez ? Tous les argentins en boivent plusieurs fois par jour. C’est de l’eau chaude, versée dans un bol à maté rempli d’herbes séchées. On le boit avec une paille en métal, le « bombillo ». Nous voyons souvent les locaux se promener avec leur thermos sous le bras et le bol à maté dans la main. Mais jusqu’ici, nous n’avions pas pu goûter ! Personnellement, je préfère largement le maté au thé ! Même Colombe et Mahaut adorent ça !

 Muchisimas gracias a Jere y Agus por darnos una bienvenida tan simpatica ! Hasta luego amigos !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *