Santiago, une ville agréable à vivre.

15/03/2019 – Ingrid.

Après un vol Punta Arenas- Santiago, nous voilà dans la capitale du Chili, qui a un côté très européen aussi.

Nous découvrons avec joie le super appartement que nous avons loué pour une bouchée de pain sur airbnb et qui se situe en plein cœur de Santiago, au pied du cero Santa Lucia. Nous sommes au 18 ème étage et bénéficions donc d’une superbe vue sur toute la ville.

A peine posés, nous partons arpenter les rues.  Nous gravissons le petit mont Santa Lucia pour profiter du panorama, puis nous allons à la place d’armes où règne une super ambiance. Des joueurs d’échecs s’affrontent dans un coin, dans un autre il y a un spectacle de rue qui commence.

Nous retrouvons la douce chaleur de fin d’été, et pouvons à nouveau nous passer de nos polaires. Cool!

Nous dégustons dans une petite échoppe de la place notre première chorillas (plat typiquement chilien constitué de frites, d’oignons fris, de morceaux de saucisses, et ceci en quantité énorme, ça fait facilement 3 personnes).

Le lendemain matin, nous prenons une télécabine pour nous rendre au sommet du cerro San Cristobal, dominé par une belle vierge, et ainsi profiter d’un beau panorama de la ville et des montagnes en arrière plan.

Nous redescendons à pied d’un pas alerte car nous avons la chance d’être invités à déjeuner par une famille française expatriée à Santiago (ce sont les cousins d’amis).

Leur accueil est vraiment très sympathique et chaleureux. Jean-Baptiste me fait découvrir un nouveau cocktail fait à base de fleurs d’hibiscus, appelé Ramazzotti. C’est à tomber! Ca ressemble au spritz mais en moins amer. Malheureusement, ce n’est pas encore commercialisé en France.

Et effectivement, nous sommes à la bonne adresse pour en apprendre un peu plus sur l’univers des alcools, Jean-Baptiste étant le directeur de Pernod Ricard pour le Chili. A ma demande, il nous retrace l’histoire de sa société, avec dégustation de quelques unes de leurs marques à l’appui. Il me fait goûter notamment un gin exquis dont je me rappellerai longtemps: Monkey 47. Lamia, son épouse, nous en apprend un peu plus sur la vie au Chili et particulièrement à Santiago et nous donne plein de bons plans pour visiter la ville et aussi Valparaiso.

Pendant ce temps là, Antoine, leur fils, fait découvrir très gentiment un jeu de société d’Harry Potter aux filles. Elles sont aux anges.

Après cet excellent moment passé ensemble, nous les quittons pour aller flâner dans les rues de la ville. Encore un grand merci à eux pour leur accueil.

Le lendemain, nous allons au museo interactivo mirador (MIM) qui est l’équivalent de la Villette à Paris.

J’y consacre un article spécial dessus.

Le lendemain, nous arpentons les rues de Bellas Artes en espérant y voir de belles fresques murales. Nous ne sommes pas déçus, le street art est fort représenté dans ce quartier. ( cf article dédié au street art).

Puis nous allons en direction de la plaza de Armas avec sa belle cathédrale, puis le quartier de la  Moneda et de la plaza de la constitution que nous n’avons pas encore vus.

Et à 200m de là nous tombons sur un passage sous terrain de toute beauté, avec de grandes fresques colorées comme j’adore. Les filles prennent la pose avec plaisir.

Le temps est venu pour nous de quitter Santiago, et de sauter dans un bus, direction la côte avec la séduisante ville de Valparaiso.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *