A Puerto Natales, on se pose, on s’organise

Du 3 au 6 mars 2019 – Nico.

On ne va pas se mentir, Puerto Natales, ça ne vaut pas le détour. Pourtant, c’est un peu la porte d’entrée du parc Torres del Paine, à deux heures de route plus au nord où nous avons prévu d’aller randonner.

Le soucis, c’est qu’on ne peut pas simplement prendre un billet de bus et loger dans le parc car les prix sont exorbitants. En saison, le moindre refuge coûte environ 600 EUR pour 4 (par nuit) et bien entendu tous les « bons plans » sont déjà complets depuis longtemps. Alors, oui, clairement nous aurions dû nous organiser en avance, mais c’est compliqué quand on voyage un an. Et sincèrement, je n’avais pas envie de me plonger dans ces réservations quand on était aux îles Fidji ou en Nouvelle-Zélande dans un camping-car sans internet.

Nous voilà donc, débarquant dans un petit appartement déniché sur Airbnb de dernière minute à Puerto Natales, petit port de pêche au sud de la Patagonie chilienne. Nous avons profité au maximum de l’Argentine, en terminant, hier soir, par la spécialité culinaire de la région : El cordero assado ! Il s’agit d’un agneau élevé dans la pampa et cuit à la broche pendant des heures… Un délice !

Pendant 3 jours, je vais donc démarcher les agences pour voir comment aller visiter ce fameux Torres del Paine. Un couple de jeunes français que nous avons croisé, a même renoncé à y aller tellement les prix sont chers. Au final, nous optons pour un compromis très satisfaisant. Nous allons louer un pickup (et oui, les routes sont en terre et parfois bien chaotiques), deux tentes, des sacs de couchage bien chauds, et réservons nos places pour 3 nuits dans un camping en plein centre du parc (camping Péhoé). C’est un pari un peu osé car ici le climat est très rude et depuis que nous sommes arrivés à Puerto Natales, il pleut, vente, fait très froid et les montagnes alentours sont blanches de neiges immaculées. A priori la météo semble optimiste pour les prochains jours, mais les locaux sont plus prudents ; le temps change plusieurs fois par jour dans le parc.

Puerto Natales est aussi un grand port de pêche :

C’est une ville riche en fresques murales :

En tout cas, ces trois jours nous auront permis de nous reposer et surtout d’avancer sérieusement l’école. La seule activité scolaire qui attend les filles à partir de demain, sera l’Education Physique et Sportive !

Nous faisons le plein d’intendance pour 4 jours et réglons le réveil. Je sens que ça va me plaire…

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *