Le Fitz Roy pour mon anniversaire !

Le 26/02/2019- Ingrid.

 

Aujourd’hui est un grand jour ! Pour deux raisons : on fait le trek « du Fitz Roy » et c’est mon anniversaire. Top, non ! Que demander de plus ! De rajeunir plutôt que de vieillir, mais ça ce n’est possible que dans les contes pour enfants. En attendant, ça sera une journée où je me sentirai bien vivante au milieu de cette nature exceptionnelle, grandiose.

Pour ne pas faire un aller-retour, ce qui n’est pas très séduisant, nous optons pour commencer le trek un peu plus au nord et de longer le Rio Blanco sur près de 8 km. Pour cela, nous faisons du stop pour nous rendre au point de départ de ce sentier. Un couple hyper sympa d’argentins nous prend au bout d’à peine 30 secondes de pouces levés. Ils sont admiratifs de l’exploit que s’apprêtent à réaliser les filles. Du coup, ils nous prêtent 2 paires de bâtons de randonnée en nous disant de les leur rapporter à la fin de notre séjour à l’hôtel où ils résident. Et oui, la confiance existe encore aujourd’hui !

Nous commençons donc la rando à 9h10 par un chemin qui traverse une forêt remplie de chenilles qui grouillent de partout.

Ca monte et ça descend un peu.

Et nous apercevons sur notre droite le superbe glacier Piedras Blancas dont on va fort se rapprocher au fur et à mesure de la balade.

Après ces 8 km, nous arrivons à l’intersection Poincenot, nous obliquons vers la Laguna de Los Tres sur 2km assez plat, avant d’entamer une montée très fort marquée de 2 km et qui nous fait prendre 400 m de dénivelé d’un seul coup. La montée n’est pas évidente entre les marches en pierre inégales et les cailloux qui roulent sous nos semelles, mais nous sentons qu’un paysage fantastique nous attend au sommet, alors plus motivés que jamais nous gravissons en 1h cette belle montée.

Et nous sommes récompensés au sommet de nos efforts : la laguna de Los Tres au premier plan, puis le glacier et enfin le Fitz Roy entouré du Mont Poincenot et du Mont Saint-Exupéry. Quel spectacle !

En plus, nous sommes chanceux, il fait beau, bon et sans vent ce qui est une chose plutôt rare ici, où il est fréquent d’avoir des bourrasques à plus de 100 km/h.

C’est donc tout naturellement que nous prenons la pause pour immortaliser ce moment.

Le temps de reprendre des forces est venu, c’est donc heureux que nous savourons notre bon pique-nique: pain, coppa, fromage et pâte à tartiner au cheddar. Les calories sont autorisées aujourd’hui 🙂

Puis nous remontons un petit mont sur notre gauche pour aller découvrir la laguna Sucia. Et là, grand coup de coeur pour tout le monde, c’est encore plus beau que tout à l’heure. L’eau du lac est d’un turquoise soutenu, impressionnant ! Et plusieurs cascades se jettent dans le lac. Quel spectacle majestueux ! On sent la toute puissance de la création. C’est donc tout naturellement que nous prolongeons notre pose d’une heure pour en profiter un maximum. Je pense que cela restera un de mes meilleurs souvenirs de tour du monde, c’est pour dire !

 

Nous voilà en pleine contemplation, bouche bée :

Le temps de prendre la route du retour est venu, puisqu’il nous reste 10 km à parcourir et qu’il est déjà 15h30.

Nous attaquons la descente raide, qui n’est pas plus facile que la montée car glissante. Puis ces 2 km passés, les 8 km suivants seront nettement plus aisés, avec le Fitz Roy dans le dos, ce qui nous oblige à nous retourner régulièrement pour nous assurer qu’il est toujours là 🙂

Sous toutes les coutures il est magnifique. On ne se lasse pas de le regarder et de le prendre en photo.

Voilà le panneau explicatif des sommets pour que vous y voyez plus clair !

Nous traversons plein de petits courts d’eau où nous pouvons remplir nos gourdes. Et oui, l’eau est pure ici.

Sur le chemin du retour j’ai la surprise de trouver ceci graver dans la terre (merci mon mari et les filles).

Enfin la randonnée se termine après 8h de marche. Les filles sont fatiguées mais fières de ce qu’elles ont réalisé. Bravo à elles, elles nous ont épatés une fois de plus, et en plus tout ça dans la bonne humeur !

Les distances que vous voyez sur le panneau sont celles de l’aller uniquement, il faut doubler pour le retour.

A peine arrivés à l’appart, on se met en route pour une pizzeria pour fêter mon anniversaire. Puis je souffle les bougies à l’appartement en petit comité. Et là je suis gâtée. Les filles m’ont offert un jeux de carte avec des photos de la  Nouvelle-Zélande gravées dessus : mon pays adoré.

Et que m’a offert Nicolas, vous vous demandez ? Et bien les plus observateurs le découvriront sur les photos des prochains jours !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *