Dans le charmant quartier de San Telmo à Buenos Aires.

Le 19/02/2019 – Ingrid.

 

Nous voilà donc arrivés à Buenos Aires après presque 12h de vol et 16h de décalage horaire.

Nous nous installons dans un charmant petit appartement que nous avons loué pour 4 jours, en plein coeur du quartier de San Telmo.

San Telmo est l’un des 48 quartiers de Buenos Aires.

Il est un quartier très typique avec ses petits marchés, ses danseurs de tango qui dansent à même les rues, ses petits restos et cafés sympathiques, ses musiciens et danseurs de samba en procession dans les rues.

A peine débarqués de l’aéroport, nous sortons et arpentons les rues afin de ne pas nous endormir à 6h de l’après-midi et ainsi luter contre le décalage horaire. Ça commence fort: nous arrivons au moment ou un show de tango dans la rue débute. Puis nous assistons à la messe dominicale et enfin nous testons notre premier resto d’asado. En effet, l’Argentine est réputée pour la qualité de sa viande bovine essentiellement et ses barbecues. Nous nous régalons.

Sur le chemin du retour, nous croisons une “bande” de percussionnistes qui jouent sur un rythme endiablé.

Puis bien fatigués, nous nous endormons.

Le lendemain, le réveil est difficile et nous émergeons vers 10h. Une petite séance de devoirs s’impose. L’après-midi, nous nous promenons dans un autre quartier de San Telmo avec pour objectif d’acheter une carte de téléphone prépayée, et de changer des dollars en pesos au meilleur taux. En effet, la valeur de la monnaie argentine ne cesse de changer, il y a un an,  1$ valait 16 pesos,  aujourd’hui 39 pesos, et cette dévaluation de la monnaie pousse les argentins à acheter des dollars au marché noir dans la rue.

En chemin, nous admirons plein de peintures murales diverses et variées. Le street art donne une touche coloré au quartier.

Puis nous gagnons le centre de Buenos Aires avec la célèbre Plaza de Mayo où trône la casa Rosada, l’équivalent de notre Elysée à nous. Nous n’y voyons pas le président de la république mais assistons à la descente du drapeau argentin qui est descendu tous les soirs et monté tous les matins.

Puis nous déambulons jusqu’à la marina.

Nous finirons cette bonne journée par un autre restaurant de grillades pour déguster un morceau de boeuf, tellement tendre que le serveur le découpe à la cuillère. Nous nous régalons une fois de plus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *