La forêt sacrée de Kauris.

Le 9/02/2019 – Nico.

Deuxième arrêt quelques heures plus tard : la forêt de Waipoua. C’est une forêt sacrée pour les Maoris. Une forêt assez dense parmi laquelle résistent encore de nombreux kauris. Ce sont des arbres majestueux, parfois vieux de 2000 ans qui malheureusement ont été abattus en grande partie par les colons anglais. Aujourd’hui, pour les préserver il est nécessaire de se nettoyer les semelles avant de pénétrer dans cette forêt pour éviter tout risque de maladie auxquelles sont très sensibles ces kauris.

La forêt ne cache pas en effet son coté mystique et les fameux kauris, entourés d’une végétation luxuriante, presque tropicale, s’élèvent comme des piliers énormes… pas étonnant que les maoris les aient personnifiés et même déifiés !

Tous d’abord, nous rencontrons les 4 soeurs. Ce sont 4 kauris collés les uns au autres (peut-être devrais-je dire les unes au autres).

Ensuite nous allons voir le Père de la forêt, un arbre majestueux de 30 mètres de haut et plus de 16 mètres de circonférence. Pas de doute, il impose le respect !

Enfin, à quelques kilomètres de là, voici le Seigneur de la forêt. Probablement le plus ancien, et certainement le plus grand avec ses 51,50 mètres. On estime qu’il n’a pas loin de 2000 ans et pour les Maoris, c’est lui qui donne la vie à toutes les plantes de la forêt. Il est le fils du Père Ciel et de la Mère Terre.

Et maintenant, cap vers le grand nord, vers le cap Reinga, à l’extrémité de le péninsule. Il reste plus de 3 heures de route alors on vise le plus loin possible, on mangera des sandwichs en roulant, et on s’arrêtera où on pourra…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *