Sur les traces des chercheurs d’or.

Le 5/02/2019 – Ingrid.

 

Le lendemain, nous allons du côté de Karangahake, faire une petite randonnée de 2h sur la trace des anciens chercheurs d’or, dans les gorges de la Waitawheta river. Nous nous engageons tout d’abord sur un petit sentier qui longe la rivière et pénètre dans des gorges impressionnantes, aux parois abruptes.

Puis nous traversons un vieux pont suspendu pour pénétrer dans des tunnels de l’ancienne mine d’or. Nous marchons à tâtons une nouvelle fois, dans la pénombre, voir par moment dans la totale obscurité. Nous suivons les rails des petits wagonnets qui servaient autrefois à évacuer la terre creusée dans les tunnels. Nous apercevons dans cette « nuit » quelques vers luisants suspendus au plafond.

Puis nous débouchons à l’air libre, dans une végétation abondante, où un petit wagon est abandonné sur le côté. Ni une ni deux, les enfants s’installent dedans. Et les voilà partis à jouer au petit train dans une franche partie de rigolade.

Nous poursuivons la balade sous un autre tunnel très long, beaucoup moins attrayant. A nouveau un pont suspendu, et la boucle est bouclée.

Ce fut une promenade très amusante pour les enfants, et bien appréciée des parents pour la beauté des paysages.

Nous décidons de reprendre la route jusqu’au petit village de Whiritoa, situé en bord de mer, pour y faire une pause déjeuner. C’est ainsi, que nous mangeons nos sandwichs face à la mer, en observant les rouleaux impressionnants de 3 à 4 m qui se cassent devant nous. L’appel de la baignade est trop fort, nous voilà à l’eau. Nicolas et Cyrille vont d’emblée jouer dans les rouleaux, pendant que je surveille la baignade des enfants avec Aurélie. Puis elle se lance. Les rouleaux forcissent. Et dix minutes plus tard, nos trois gaillards reviennent un peu étourdis et essoufflés d’avoir été mal traités par les rouleaux. Aurélie et Nicolas peinent à reprendre pied ayant fait « la machine à laver » dans les rouleaux.

Entre temps, les enfants un peu impressionnés par la force de l’écume des vagues, se sont mis à faire des châteaux de sable sur la plage.

Après cette bonne baignade, nous regagnons un petit free camp situé face à la mer. Et comme tous les soirs, un bon apéro suivi d’un repas partagé s’en suivent, face à la baie. Et pour finir la journée en beauté, les enfants nous ont concocté un spectacle. Au programme, théâtre d’improvisation, et chants.

Quel bonheur ! Bravo aux artistes !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *