Séjour à Kep, sur la côté cambodgienne.

Le 29/11/2018 – Ingrid.

 

Nous quittons donc le Vietnam après 10 jours passés à Saigon et dans le delta du Mékong. Après avoir pris un bus à Chau Doc pour Ha Tien ( 2h de bus, 4$/pers ) nous négocions avec un minibus pour nous amener jusqu’à la frontière entre le Vietnam et le Cambodge, puis jusqu’à Kep. ( 30$ pour 4 ).

Après 1h30 d’attente au poste de frontière pour avoir juste un coup de tampon de sortie du Vietnam, nous voilà enfin au Cambodge.

Notre première destination est donc la charmante ville de Kep, station balnéaire prisée des cambodgiens. Elle était dans les années 1950 la station balnéaire préférée des colons français, appelée à l’époque Kep sur Mer.

Il reste peu de vestiges de la colonisation si ce n’est les restes des  anciennes maisons coloniales brûlées par les Khmers rouges. En effet, les Khmers rouges s’en sont fort pris à cette ville, et ont décrété que toute la population devait quitter cette ville dans les 24h pour aller travailler aux champs, dans les campagnes parce qu’ils trouvaient que la vie dans une station de bord de mer ne correspondait pas à l’idéologie Khmer.

Nous arrivons donc à Kep vers 15h sous une chaleur accablante. C’est la fête de l’eau dans tout le Cambodge, et les cambodgiens sont en vacances sur la côte, les hôtels sont bondés. Heureusement la veille nos amis Angélique et Cédric ( rencontrés au Laos) nous avaient avertis que cela serait dur de trouver de la place et du coup nous avons pris les devants en réservant dans le même hôtel qu’eux. C’est ainsi que nous nous retrouvons à barboter dans la piscine. Puis nous prenons la direction du marché aux crabes au moment où l’activité est la plus dense. Kep est réputée pour son crabe aux pattes bleues. Et en effet, les cambodgiens en vacances se les arrachent. Les femmes des pêcheurs vont chercher les casiers remplis de crabes qui barbotent dans la mer au pied du marché, les proposent aux clients puis remettent le reste du casier à l’eau pour que les crabes restent au frais. On les achète vivants comme ça on est assuré de la fraîcheur.

Puis nous allons sur le bord de mer admirer le coucher de soleil qui est vraiment époustouflant!!! Nous admirons le ciel qui se teinte de couleurs magnifiques et qui ne cessent de changer. C’est pour l’instant notre plus beau coucher de soleil du voyage.

Nous allons ensuite retrouver nos amis Angélique et Cédric et leurs enfants pour diner, ainsi que 3 françaises. Nous allons nous faire un festin de crabes bleus au poivre de Kampot au restaurant Kimly très réputé sur la ville. Nous nous régalons.

Le lendemain, nous louons des motos et longeons le bord de côte. Puis nous allons visiter la plantation de poivre Sothy ( cf article de colombe ), visite très instructive et intéressante. Puis nous nous arrêtons dans un petit resto sur le bord du chemin manger un excellent ban xeo et faire la sieste dans les hamacs à notre disposition.

 

Puis nous reprenons la route, direction la ferme aux papillons ( cf article Mahaut ) avec au passage un arrêt à une petite pagode surélevée. Enfin, nous logeons le bord de mer au moment du coucher du soleil jusqu’à un petit village de pêcheurs. Nous dinerons d’un fameux amok servi dans un ananas, au restaurant Man grove.

Le lendemain, nous allons randonner dans le parc national de Kep. Le garde à l’entrée nous signale qu’il n’y a qu’un seul chemin, et que l’on n’a pas besoin de carte. Et bien pas vraiment ! C’est ainsi que nous faisons 4h de balade au lieu des 2h initialement prévues. Nous nous retrouvons à avancer sur des chemins très étroits en plein milieu d’une jungle bien dense. De retour à l’hôtel, nous apprécions de sauter dans la piscine. L’après-midi sera consacrée au repos et aux devoirs.

Nous retournons au marché aux crabes et cette fois-ci nous achetons crabes et calamars directement aux pêcheurs. Nous négocions au près d’un cuisinier du marché la préparation de notre plat au poivre vert de Kampot. Et nous  nous régalons encore une fois.

Le soir, nous changeons d’hôtel pour atterrir au Rega ( 1 chambre double avec fan: négociée 10$ ) . Les filles se prélassent avant d’aller se coucher en immergeant leurs jambes dans le bac des poissons qui mangent les peaux mortes. Après un moment d’appréhension en sentant la bouche du poisson venir aspirer leur peau, elles finissent par se détendre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *